Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 21:55

Raymond Potvin Jr survit aux 200 tours de l'Enduro

Enduro-1Ciel radieux jumelé à un mercure dans les vingt degrés, quoi demander de mieux pour cette grande fête printanière. Tout près d'une centaine de pilotes et leurs montures s'y sont pointés au plus grand plaisir des spectateurs venus assister à l'événement. Au final, et après un certain nombre de disqualifications, c'est Raymond «Ray» Potvin Jr, Chevrolet #7, qui fut officiellement couronné champion de l'édition printanière de ce premier «Enduro» de la saison 2013.

Un habitué de ces courses d'endurances, Potvin Jr ne se souviens même pas à quand remonte sa première participation à ce genre d'évènement. «Ça doit bien faire pas loin de vingt ans» de répondre le principal intéressé. Pas moyen de savoir non plus, combien de victoires il cumule à son palmarès, «Je l'sais tu moi? Je viens ici d'abord et avant tout pour le plaisir, et du plaisir, j'en ai. La seule chose que je peux te dire, c'est que je suis le seul à en avoir gagné deux back-à-back... Enfin, j'pense bien» déclare-t-il avec une déconcertante insouciance. Avec un coup de volant comme le sien et un talent certain, je lui demande alors pourquoi il ne participe pas de façon régulière à l'une des nombreuses séries régulières qui s'y produisent à toutes les semaines, ou presque, à l'Autodrome St-Eustache. «Je l'ai déjà fait, en 2002 j'ai participé à toutes les épreuves du championnat de la série Challenge-4, ou l'équivalent de l'époque, j'y ai même gagné le titre, mais même ces petites séries, ça coute de l'argent et surtout, ça prend du temps. Moi j'ai une famille, je n’ai pas l'gout de passer mon été dans l'garage. Je serai de retour l'automne prochain pour les deux éditions des Enduros, et ça sera amplement suffisant pour moi» de conclure le pilote originaire de St-Lin des Laurentides.

Crackshaft

Communiqué officiel de l'Autodrome St-EustacheEnduro-3

«SAINT-EUSTACHE, 29 AVRIL 2013. C’est sous un éclatant soleil en cette première journée «confortable» de ce printemps qui s’est passablement fait attendre que s’est déroulée la course préouverture de la saison 2013 de l’Autodrome St-Eustache, l’ENDURO 200. 86 voitures ont pris le départ de ce premier Enduro de la saison. Parmi celles-ci, Max Pelletier, un des favoris qui a été trahi par sa mécanique en début de course, s’était présenté en piste accompagné d’une imposante équipe d’une douzaine de voitures aux couleurs du «Pink Paradise» de Laval. Noter également la présence de quatre pilotes de Forages Bourassa de Val-d'Or en Abitibi. Une course âprement disputée au cours de laquelle, plusieurs meneurs, dont Jean-François Bouvrette, le policier de St-Jérôme, le favori, qui s’était élancé en position de tête, suite au tirage au sort des positions de départ lors des inspections de sécurité d’avant course ont dû déclarer forfait ou visiter les puits de ravitaillement suite à ces incidents de tous genres.»

Jean-François Bouvrette, à coup sûr un autre des favoris de la foule, en plus d'être un sérieux prétendant à la victoire. Les astres semblaient s'aligner de son côté pour cette épreuve de 200 tours puisqu'il s'élançait non seulement de la pôle, mais au volant de l'une des anciennes montures de son paternel. Soutenu par de bons équipiers dont notamment Alain et fiston Francis Daigneault, membres de l'équipe 41qc de Jonathan Bouvrette en série ACT. Ces derniers auront eu fort à faire quand J.F. leurs ramènera au beau milieu de la course, une Camaro avec une roue arrière gauche amochée (amortisseur défoncé et crevaison).

En moins de vingt tours, l'équipe remet le #20 en piste et le pilote de St-Jerome regagnera suffisamment de tours pour terminer l'épreuve dans le "Top 10" soit en sixième position. De son côté, le paternel Daigneault commentait avec un sourire en coin "On a même pas de nos équipiers qui participe à la course, mais on est quand même ici pour aider les autres... C'est tu parce qu’on a pas de vie, on bien on sait pas quoi faire de nos journées???" Personnellement je pense juste que ce sont des passionnés.

«Le jeune Keven Hamel (voiture #57), de St-Joseph-du-Lac, qui grâce à une conduite impeccable ,il avait contourné toutes les embûches, est celui qui à réussi à franchir le premier le fil d’arrivée de cette épuisante épreuve de 200 tours, pour voitures de rues. Keven Huet (5) de Ste-Sophie, Michel Alary, de Brébeuf dans les Laurentides, Ray Potvin jr (7) de St-Lin et Yan Phaneuf, de St-Mathias avait complété le top 5. C’était avant les inspections techniques d’aprèscourses.

Coup de théâtre cependant lors des vérifications usuelles d’aprèscourse alors que les inspecteurs techniques Steve Ladouceur et Stéphane Gauvreau ont dû sévir et exclure pas moins de six voitures du «top ten» pour des irrégularités, la majorité au niveau des roues, pneus et suspension. Le règlement est bien clair: Roues originales de la voiture (sauf à droite en avant où une roue de type «mag» avec un demi-pouce «offset» est recommandée, et pneus largeur maximale série 55. « Il semble que ce soit plus compliqué pour certains de préparer une voiture de rue «d’origine», non-modifiée qu’une voiture de course….» de dire les inspecteurs en poste. Effectivement, toutes les infractions notées étaient des modifications non permises.»Enduro-2

Les sympathiques frères, Maxime "Mad Max" et François "Frank" Latendresse, deux autres qui sont issus de la série Sport Compacte. Pour le deuxième d'entre eux, à peine une cinquantaine de tours avant que le moulin de son #60 ne le laisse tomber "C'est ça les Enduros... On remet ça l'automne prochain" faut voir le côté positif François... Tu n'auras pas eu le temps de perdre une roue.

De son côté, beaucoup plus crève-coeur pour Maxime. Alors qu'avec 150 tours de complétés, retenti dans les haut-parleurs et sous les applaudissements de la foule "Nous avons un nouveau meneur... Le #47 de Maxime Latendresse" tous les espoirs étaient permis. Mal'heureusement, sont moteur le laisse tomber lui aussi, après seulement deux tours en tête de l'épreuve. On lui souhaite tout de même une bonne saison au volant de sa Honda #47 de la série Sport Compacte en 2013.

«Les résultats officiels... Toujours est-il que c’est Raymond Potvin jr de St-Lin-Laurentides qui avait franchi la ligne d’arrivée en 4iem position qui a été crédité de la victoire suite aux irrégularités constatées sur les 3 premières voitures. Michel Laplante (3) de Terrebonne a été crédité de la 2iem position et Yves Aubin de Blainville (36) a complété le podium de cette course qui a été disputée en un peu plus de deux heures.

La saison de stock car de l’ANCA à l’Autodrome St-Eustache prendra son envol le samedi 18 mai prochain alors que les Sportsman Lucas OIl de St-Eustache, les Sportsman Lucas Oil de Québec, les Grand Régional, Sport-Compactes, Légendes modifiées et Challenge 4 seront de la partie.

Pour connaitre le calendrier de la saison 2013 de l’Autodrome St-Eustache, et autres informations, vous pouvez visiter les sites web de l’Autodrome St-Eustache et de l’ANCA: www.autodrome.ca etwww.anca-qc.com "

Source:Yves Ladouceur pour l'Autodrome St-Eustache

Partager cet article

Repost 0
Published by CRACKSHAFT - dans Stock Car
commenter cet article

commentaires

Présentation

Des infos sur le sport motorisé... Et plus

Informations, nouvelles et potins sur les sports motorisés
Formule Un, NASCAR, Stock Car Québécois et autres

Pas toujours très sérieux... Parfois même irrévérencieux

À prendre au deuxième degré et avec modération

Crackshaft... Le Vil-Brequin

Recherche

Météo

Vieux « Stock »

Note légale de l'auteur

Tout les textes, ainsi que la très grande majorité des images affichés sur ce site sont propriété de l'auteur. "Crackshaft.Com" peut cependant contenir du matériel protégé par des droits d'auteur dont l'utilisation n'est pas toujours spécifiquement autorisée par le détenteur de ces dit droits. Aucun profit n'est tiré de ces utilisations, la publicité affiché ne sert qu'à payer une partie des frais d'hébergement. Ceci constitue donc une utilisation équitable "fair use" En respect de la loi canadienne sur le “copyright” et son équivalent américain, la loi 195. Toutes deux se basent sur la notion de “Fair dealing“: une clause d'utilisation équitable d'ouvrages protégés par les droits d'auteur. (CC) - Utilisation non-commerciale.

Par le fait même, les photos ainsi que les textes de ce site, peuvent être utilisés, et même repris par d'autres internautes et ou publications et ce, sans aucune forme de rémunération. Tout comme "Crackshaft.Com" le fait, une simple note indiquant l'origine des documents serait apprécié.

Articles Récents

Pages

Annuaires

Classement«POOL»

Infos Divers