Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 09:51

S.E.R.T. #2 Remporte les 24 Heures moto du Mans

À la demande générale, finalement on parle moto. Si en Amérique du Nord ces épreuves ne jouissent pas d’une grande popularité, c’est tout le contraire en Europe ou près de 90,000 spectateurs ont assistés, disons le, à une domination du fabriquant Suzuki lors de cette 30iem éditions des 24 Heures moto du Mans ou plus d’une douzaine de pays étaient représenté.

C’est donc les 21 et 22 Avril dernier, sur le circuit «Bugatti» De La Sarthe, que l’équipe de la moto #2 de l’écurie Suzuki Endurance Racing Team (SERT) a remporte les grands honneurs de cette classique des épreuves sur deux roues catégorie «Superbike».

Les amateurs de cette série ont ainsi pu voir les pilotes Français William Costes et Guillaume Dietrich ainsi que la jeune recrue Allemande Max neukirchner qui en était à sa première participation à cette épreuve d’endurance, s’échangé les guidons de cette Suzuki GSX-R tout au long des 24Hrs pour finalement croiser le file d’arrivé avec tout près d’une minute et demi d’avance sur leurs trois co-équipiers de la machine #1 chez «SERT». Notons que c’est aussi le deuxième doublé de cette écurie aux 24hrs après celui de 2002. Les pilotes de l’équipe «Kawasaki Motor France» Sont quand à eux monté sur la  troisième marche du podium en terminant à un tour des Suzuki. Pour ceux que ça intéresse, les deux équipes «SERT» on trouvé moyen de compléter 818 tours chacune durant ces 24Hrs. Dans la catégorie «Superstock» La moto #72 de chez «Junior Team Suzuki LMS» Toute Française avec les pilotes : Foray, Jonchiere et Delhalla, c’est pointé la première en tournant 795 tours. Pour ce qui est de la «Superproduction» La #18… Encore une autre Suzuki, celle du «Team 18 sapeurs pompiers» Avec les pilotes Stephane Molinier, Guillaume Pialoux et David Briere terminent premier de cette catégorie avec 787 tours. À noter que Molinier et Pialoux sont pompier de métier, d’où le nom de l’équipe. La légende veut qu’ils soit toujours les premiers à se rendrent sur les lieux d’un incendie…

Finalement la classe «Open» ou BMW était de retour après une absence de 50 ans… Je sais le sais, 50 ans d’absence et c’était la 30iem édition des 24hrs… Moi non plus je n’y comprends pas grand-chose, mais bon, c’est ça qu’on dit sur les files de presse. Bref c’est l’équipe de la #17 «BMW Motorrad Motosport» Qui termine premier de cette catégorie avec ses trois pilotes Allemand, Penzkofer, Hinterreiter et Barth. Faut quand même dire qu’il n’y avait que deux équipes inscrites dans cette classe et que les autres représentants n’on pas complété l’épreuve. Reste qu’ils on terminés 16iem au générale, sur plus de 55 motos, c’est quand même une performance digne de mention.

Maintenant peut être que les ingénieurs des écuries de Formule Un devraient aller prendre des petits conseils de ces messieurs de la moto… 24hrs «Non Stop» Le gaz dans «l’fond» Et leurs moulins tiennent le coup ? J’en connais qui aimerais bien ça.

Pour terminer, des images exclusives d’un correspondant à l’étranger. Non ce n’est pas Tony de la Stoula cette fois ci. En fait c’est un confrère blogueur Français, dont je tairai l’age vénérable car il faut respecter les aînés, disons juste que ses proches l’appelle «Jean Yves Le vieux Motard» Justement ici une photo que m’on fait parvenir les policiers de son quartier alors que Jean Yves rentre à la maison aux guidons de sa rutilante Yamaha 1300 FJR après une journée de dur labeur. Interrogé à savoir pourquoi il se promenait toujours la roue avant en l’air… Jean Yves a tout simplement répondu… «Un pneu qui touche pas à terre, c’est un pneu qui ne s’use pas mon cher Crackshaft» Jean Yves est un économe. Sincèrement, un gros merci à lui de nous faire partagé ses photos personnelles.

Un départ «Old School»… Les pilotes sont sur un côté de la piste, les motos de l’autre et quand on dit «GO» Les motards traversent la piste, enfourchent leurs bécanes et c’est parti j’usqu’au lendemain… Pour le moins spectaculaire, surtout quand un des pilotes s’enfarge dans ses bottines et se pette la fiole sur la piste.

 

Une prise de vue des «Stands» Ainsi que de la tour.

 

Des images croqué sur le vif le vendredi alors que les amateurs ont accès à la ligne des puits et aux garages. Sur la première photo, la Suzuki #2 des grands gagnants de l’équipe «Suzuki Endurance Racing Team» Catégorie «Superbikes» Et sur la deuxième, la moto #18 de l’équipe «Team18 Sapeurs Pompiers» Gagnant de la classe «Superproduction»

 

Quand le soleil se couche, faut bien que les amateurs aillent récupérer quelques parts, pendant que les pilotes eux s’échinent à bouffer des tours et des tours, et bien nos amis s’en remettent aux bras de Morphée en coulant quelques petites «mousses» Sur le bord du feux.

 

Pour visiter les Blogs de Jean Yves

Motorbike Star
Yamazone 49
Et
Moto Class Pro


 Un résumé de Crackshaft

Des images de Jean Yves Fertard

Repost 0
Published by CRACKSHAFT - dans Moto
commenter cet article

Présentation

Des infos sur le sport motorisé... Et plus

Informations, nouvelles et potins sur les sports motorisés
Formule Un, NASCAR, Stock Car Québécois et autres

Pas toujours très sérieux... Parfois même irrévérencieux

À prendre au deuxième degré et avec modération

Crackshaft... Le Vil-Brequin

Recherche

Météo

Vieux « Stock »

Note légale de l'auteur

Tout les textes, ainsi que la très grande majorité des images affichés sur ce site sont propriété de l'auteur. "Crackshaft.Com" peut cependant contenir du matériel protégé par des droits d'auteur dont l'utilisation n'est pas toujours spécifiquement autorisée par le détenteur de ces dit droits. Aucun profit n'est tiré de ces utilisations, la publicité affiché ne sert qu'à payer une partie des frais d'hébergement. Ceci constitue donc une utilisation équitable "fair use" En respect de la loi canadienne sur le “copyright” et son équivalent américain, la loi 195. Toutes deux se basent sur la notion de “Fair dealing“: une clause d'utilisation équitable d'ouvrages protégés par les droits d'auteur. (CC) - Utilisation non-commerciale.

Par le fait même, les photos ainsi que les textes de ce site, peuvent être utilisés, et même repris par d'autres internautes et ou publications et ce, sans aucune forme de rémunération. Tout comme "Crackshaft.Com" le fait, une simple note indiquant l'origine des documents serait apprécié.

Articles Récents

Pages

Annuaires

Classement«POOL»

Infos Divers